DRINGUELLE

n. f. 1. Pièce, pourboire. 2. Récompense ; argent de poche ; étrennes. 3. Dessous de table, pot-de-vin. Emprunt au flamand « drinkgeld », littéralement « argent pour boire ».

DRACHE

n. f. Pluie battante ; forte averse. De la famille du flamand « draschen » qui signifie « pleuvoir à verse ».

CACAILLE

n. f. FAM. Marchandise de peu de valeur, de mauvaise qualité, bas de gamme ; camelote.

BABELER

v. intr. FAM. Parler ; bavarder ; papoter ; commérer ; radoter. Emprunt au flamand « babbelen ».

RATCHATCHA

n.m. Inscription quelconque sans forme précise et sans signification ; dessin, peinture informe ; gribouillis ; griffonnage (première manifestation graphique dans le dessin enfantin).

OUILLE-OUILLE

interj. Sert à exprimer l’étonnement, la surprise, la colère, la déception, la stupéfaction ; oh là là !

KICKER

n. m. Football de table ; baby-foot. « Kicker » est à l’origine le nom d’une société suisse spécialisée dans la fabrication de baby-foot, divertissement qui s’est répandu en Belgique à la fin des années 40.

SLACHE

n.f. 1. Chaussure souple d’intérieur, sans talon ni tige ; pantoufle. 2. Sandale en matériau plastique léger composée d’une semelle et d’une bride ; tong ; claquette.

OUFTI

interj. Mot qui exprime des sentiments divers comme le soulagement, la surprise, l’énervement, l’admiration, l’interrogation, la lassitude ou même la démesure. Interjection originaire de la région liégeoise dont elle reste emblématique.

/* ]]> */